La Fontaine (fransizca)

                                     La Fontaine

Naissance à Château-Thierry, le 7 ou 8 juillet, de Jean de La Fontaine, premier enfant de Charles de La Fontaine, détenteur de la charge des Eaux et Forêts et capitaine des chasses du duché de Chateau-Thierry, et de Françoise Pidoux, d’origine poitevine
La Fontaine reste à Château-Thierry jusqu’en classe de 3 ème. Ses maîtres l’initient à la pratique de la rhétorique latine . La Fontaine est passionné par la lecture de l’Astrée d’Honoré d’Urfé. Cet ouvrage sera jusqu’à sa mort, son livre de chevet
Il est novice chez les oratoriens de la rue saint-Honoré
Il fait ses études de droit à Paris, où il fréquente un cercle de jeunes poètes juristes, les chevaliers de la table ronde (Maucroix, Pellisson, Furetière, Charpentier, Tallemant des Réaux, Antoine Rambouillet de la Sablière).
Mariage de Jean de La Fontaine et Marie Héricart. Il a vingt-six ans, elle est âgée de quatorze ans et demi. LA Fontaine accepetra difficilement les liens du mariage. La séparation de biens des époux interviendra en 1659
La Fontaine achète une charge de maître particulier triennal des Eaux et Forêts du duché de Château-Thierry. Cette fonction ne sera guère rentable
Naissance de Charles , fils de Jean de La Fontaine et de Marie Héricart. Le fabuliste se montrera distant et peu concerné par son fils.

Première pièce : l’Eunuque, comédie adaptée de Térence.
A la mort de son père, La Fontaine hérite de ses deux charges (maître ancien et capitaine des chasses), qu’il cumule avec celle qu’il a achetée lui-même en 1652. Il connaît pourtant des difficultés financières . Celles-ci poussent les époux à une séparation de biens.
Il entre dans le cercle de Nicolas Fouquet, Ministre des Finances de Louis XIV, grâce à son oncle Jannart et à Pellisson. Il dédie au Ministre le poème Adonis .
Fouquet qui est aussi le protecteur de Perrault, Corneille et Molière, le reçoit dans son splendide château de Vaux Le Vicomte, encore en construction, et lui accorde une pension. La Fontaine travaille alors au Songe de Vaux, œuvre que lui ont commandée le surintendant et à son épouse. C’est sans doute à cette période qu’il commence l’écriture de ses premières fables.
IIl assiste à la fête donnée à Vaux en l’honneur du roi, le 17 août.; soirée où l’on applaudit Les Fâcheux de Molière. Trois semaines après, Fouquet est arrêté sur ordre de Louis XIV.
La Fontaine se retrouve démuni et ne peut plus subvenir à ses besoins.
l se lie avec le jeune Racine qui débute à Paris.
Publication de l’Elégie aux nymphes de Vaux qui implore, en vain, la clémence du roi pour son ami Fouquet. En raison de son soutien à l’ancien ministre, Il est obligé de s’exiler, en compagnie de son oncle Jannart, quelques mois à Limoges.
Il adresse à son épouse des lettres en vers et en prose qui deviendront la Relation d’un Voyage de Paris en Limousin.
Il entre au palais du Luxembourg comme gentilhomme servant à la maison de la duchesse d’Orléans : charge subalterne mais peu absorbante. La Fontaine partage son temps entre Paris et Château-Thierry . Il se sépare de sa femme et lui laisse la charge d’élever, Charles, leur fils unique né en 1653.
Il fréquente plusieurs salons : celui de la Duchesse de Bouillon, une des nièces de Mazarin, et celui de l’hôtel de Nevers. Il rencontre Mesdames de Sévigné et de La Fayette, ainsi que La Rochefoulcauld.
Publication des deux premiers contes : Joconde et Le Cocu battu et content
Il publie sa première série de Contes et nouvelles en vers
La Fontaine se lie d’amitié avec Boileau, Molière et Racine.
Publication de la deuxième partie de Contes et nouvelles en vers.
Premier recueil de cent vingt quatre fables regroupés en six livres et dédié au Dauphin : succès immédiat. Dès octobre, publication d’une nouvelle édition en deux tomes de format plus petit
Publication des Amours de Psyché et de Cupidon, une comédie mythologique mêlée de prose et de vers.
Les charges de la Fontaine lui sont entièrement rachetées par le duc de Bouillon, devenu seigneur de Château-Thierry.
Troisième partie de Contes et nouvelles en vers. Nouvelle publication des fables, dont huit fables inédites.
Mort de la duchesse d’Orléans : La Fontaine connaît de nouvelles difficultés financières.
Publication de deux nouvelles fables : le Soleil et les Grenouilles et le Curé et le Mort.
La Fontaine devient l’hôte de Madame de La Sablière, alias la belle Iris, qui reçoit les grands esprits du temps. Il retrouve ici quelques amis, dont Charles Perrault. Il se lie avec Bernier, grand voyageur et disciple du philosophe Gassendi ; il rencontre le médecin Antoine Menjot, le mathématicien Roberval. Il s’inspirera des anecdotes et des sujets de toutes ces conversations pour la rédaction des fables du second recueil.
Poème de La Captivité de Saint Malc.
La Fontaine écrit un livret d’opéra pour Lully, Daphnée, mais se fâche avec le compositeur.
Nouveaux Contes, qui seront interdits à la vente.
Second Recueil de Fables (livres ViI à XI) illustré par Chauveau et dédié à Madame de Montespan.
La Fontaine est élu à l’Académie, au siège de Colbert, le 15 novembre.
Louis XIV refuse son approbation et l’oblige à attendre l’élection de de Boileau, son historiographe, en avril 1684.
La Fontaine est reçu à l’Académie le 2 mai.
Scandale du Dictionnaire de Furetière. Dans ce conflit entre l’Académie et son ancien ami, La Fontaine prend position pour l’académie
Publication de onze fables et de cinq nouveaux contes.
Querelle des Anciens et des Modernes : La Fontaine dans son Epitre à Huet, prend habilement parti pour les anciens sans s’aliéner les modernes.
Le Milan, le Roi et le Chasseur fable dédiée au prince de Conti pour son mariage
Publication des Compagnons d’Ulysse
Publication des deux Chèvres et du Thésauriseur et le Singe
Publication de la Ligue des Rats
Madame de La Sablière, qui s’était retirée aux Incurables en 1685, meurt en janvier.
Tombé gravement malade mi-décembre 1692, La Fontaine reçoit l’extrême-onction en février 1693. Pressé de revenir sur sa vie dissolue , il confesse publiquement ses fautes devant une délégation de l’Académie .Il aurait alors renié ses contes et promis de ne plus en écrire.
Rétabli, il se retire chez son ami d’Hervart, conseiller au parlement de Paris, fils d’un puissant financier qui avait été contrôleur général des Finances sous Mazarin.
Publication du dernier recueil des Fables (livre XII). Ce livre regroupe toutes les fables publiées séparément depuis 1678 ainsi qu’une dizaine de fables inédites
La Fontaine meurt à Paris le 13 avril à l’âge de 74 ans.

belgesi-1313

Belgeci , 2422 belge yazmış

Cevap Gönderin